Réponses aux questions DP mars 2017

1.Serait-il possible d’éclaircir les conditions d’acceptation des PNC justifiés avec certificat médical ?
La justification par certificat médical n’est valable que si «la notion d’urgence médicale» est précisée sur le certificat.
2.Les personnes ayant fait des heures supplémentaires de nuit doivent avoir leur 24 mn/nuit en repos compensateur.
Pour les jours fériés c’est 48 mn/nuit. Ces repos compensateurs ont-ils été crédités aux salariés concernés ?
il semblerait que ce soit aussi 24 mn/nuit pour les jours fériés. La réponse doit être précisée.
3.Environnement ZAC. Apres chaque arrêt prolongé, vacances d’aout ou de noël, les aspirateurs attribués à chaque BS disparaissent. Ces aspirateurs servent, entre autre, pour le nettoyage mais aussi a assurer le vidage des bols de capuchons en optimisant les risques de mix-up. A chaque reprise d’activité, il faut plusieurs semaines pour récupérer ces appareils et de surcroit ils sont hors d’usage. Ensuite il faut encore des semaines pour enfin retrouver ces appareils fonctionnels. Rentrant dans les conditions de travail, serait-il possible de solliciter les compétences de monsieur NOELL pour trouver un moyen de gérer ces appareils de travail? possibilité d’un local adapté pour éviter la disparition de ces outils? possibilité d’une gestion appropriée pour retrouver en bon état ces outils indispensables, tout en permettant l’entretien géré par l’entreprise en charge de cette opération?
La commande d’aspirateurs est passée. Leur entretien a été effectué. Ils seront stockés avants
les longs arrêts.
4.BS13. Aujourd’hui la BS13 produit la plupart des lots BTH. Pour chaque gliding un rapport doit être imprimé. Apres de nombreux KAS, de demande auprès des superviseurs, des remarques lors des réunions qualité, les rapports sortent sur l’imprimante de la BS16. Cela nécessite le déplacement d’un emballeur, sans oublier le risque important de mix-up documentaire entre la BS13 et la BS16. Depuis la mise en place de Doli la BS13 est équipée d’une imprimante. Il semblerait, en fonction des réponses obtenues qu’il est impossible a ce jour d’imprimer ces rapports sur l’imprimante en place sur la BS13. Serait-il possible afin de résoudre ce problème fonctionnel, de prendre enfin compte de cette demande ?
Une étude pour une nouvelle imprimante a été lancée. Il y a un problème technique par rapport au
réseau.
5.Mise à disposition de masques dans le sas d’habillement. Comme tout le monde le sais, l’entrée en ZAC ne devrait pas être permise aux opérateurs et opératrices souffrant de pathologies infectieuses comme herpes, bouton de fièvre, etc…seulement, si l’encadrement désire faire tourner les équipements, le personnel n’a pas le choix de ne pas entrer en salle. Le port du masque permet d’éviter certains inconforts liés au port des voilettes, et également les risques d’aggraver certaines blessures au nez, lèvres. Serait-il possible d’avoir quelques masques de disponible dans les sas d’habillement?
La difficulté est de trouver des masques répondant aux exigences (problème de cellulose, …).
Mise a disposition plutôt dans le bureau des superviseurs que dans le sas d’habillage parce que
c’est du cas par cas.
6. Depuis 2 ans les KAS sont imposés comme objectif lors des AP. dans quelles mesures peut on imposer un système qui semble fonctionner de temps en temps, enfin quand les KAS redeviennent un sujet d’actualité. De plus, cette méthode semble bénéficier qu’à une minorité du personnel. En effet, de nombreux opérateurs (trices) n’ont jamais de retour sur leurs projets pourtant nombreux et réalisés conformément aux dispositions requises pour la rédaction de leur idées. Dans un souci d’équité, et sans aucune transparence sur l’attribution d’acceptation d’une idée, il serait appréciable que ce critère disparaisse des objectifs AP. pouvez-vous voir ce sujet avec les superviseurs ou RUI ?
Le système des KAS étant un des piliers de l’amélioration continue elles ne seront pas retirées
des objectifs AP. les rémunérations des KAS sont en fonction des gains apportés.
7.Vie de l’entreprise. Depuis quelques années, le personnel de production n’a plus aucune communication sur les évolutions de l’entreprise. Les projets d’avenirs, l’augmentation ou la diminution des volumes, les actions prises, les rapports entre les clients et BD, la santé de l’entreprise etc…
cela entraîne souvent des rumeurs, et entretien un climat d’insécurité sur l’avenir professionnel des salariés. Pouvez-vous essayer de refaire des communications sur ces points par le biais des superviseurs tels qu’il existait auparavant?
Il y a déjà une très grande diversité de moyen de communication pour ce genre d’information.
Affichage, écran, point complet lors des semestrielles, etc.
8.Comment se fait-il qu’aucune ouvertures de postes «Mr SIMULAT, coordinateur etc..» n’ont été proposés aux collaborateurs? le sentiment de beaucoup de salariés est que les postes sont proposés «aux petits copains». faire ce qui est juste ne s’applique pas pour tout le monde. La demande formulée est que tous les postes disponibles soient ouverts à toutes candidatures pour que chacun ait la possibilité de postuler ?
Les jobs posting concernant postes ne seront pas affichés puisque les personnes pour ces
postes
sont déjà connues.
9. Pour quelles raisons des salariés ayant pris des congés parentaux ne peuvent pas être soumis aux notations AP ?
Pour être évaluable, il ne faut pas cumuler plus de 100 jours d’absence dans l’année. Seul le
congé de maternité
n’est pas pris en compte dans ce calcul.
10. Certains salariés ayant participés à l’heure d’info syndicale du mois de novembre n’ont toujours pas été payés, pourrait-on enfin résoudre ce problème?
Les salariés concernés doivent se faire connaitre auprès de leur superviseur afin qu’il fasse remonter le problème au niveau du service paye.
11. Comment se fait-il qu’un certain nombre de technicien (maintenance/support production) qui ont déjà une grande ancienneté dans leur fonction soient toujours niveau 1 ?
Les techniciens concernés doivent voir avec leur superviseur afin d’obtenir des explications sur les modalités d’évolutions. ( Chez BD nous n’évoluons pas à l’ancienneté comme dans la fonction publique).
12.Serait-il possible de déplacer les panneaux syndicaux qui sont dans le couloir menant à la cafétéria et de les mettre entre l’entrée des vestiaires dames et le coin repos ?
NON. Les panneaux sont à l’heure actuelle à l’endroit voulu par les syndicats à l’époque ou le sujet avait
déjà été évoqué.
13.PDE. BD valorise et souhaite continuer à développer dans le cadre de
l’accord du développement durable les initiatives des employés qui utilisent des moyens de déplacement reconnus. Vélo, marche a pied, transport en commun, covoiturages .Des avantages financiers ou matériels sont attribués aux employés en fonction des moyens utilisés. En ce qui concerne le covoiturage pratiqué par de nombreux salariés, BD offre juste la possibilité de bien vouloir faire la démarche de s’inscrire sur le site de covoiturage « je roule pde » ce mode de déplacement rentre bien dans le cadre des mesures gouvernementales. Quelles sont les raisons pour lesquelles BD n’accorde aucun avantage a ce mode de déplacement alors que des avantages sont offerts aux utilisateurs de vélo ou utilisateur de transport en commun ?
Les modalités des PDE sont en discussion au niveau départemental et régional. Pour les règles
de répartition des avantages une étude est en cours principalement pour le covoiturage parce que
pour le moment il n’y a aucune visibilité sur ce qui est pratiqué par les salariés.
14.Combien y-a-t-il de voiture de fonction sur le site de pont de claix? quelle est la règle d’attribution? est ce que BD compte mettre en place des voitures électriques dans l’avenir ?
il y a 104 véhicule de fonction a l’heure actuelle. La règle d’attribution est mentionnée dans
policies BD. Une étude est en cours pour la mise en place de véhicules électrique au niveau
européen.
15.Encore des soucis à la cafétéria. Problème d’ hygiène, une personne a retrouvé un ver rouge dans son assiette. La fraicheur de certain aliment est remise en question comme par exemple le jambon le matin. Toujours un temps d’attente très long en caisse. Et pour finir nous aimerions savoir si la terrasse sera a nouveau accessible un jour pour le personnel de nuit ?
Un nouveau point sera fait avec le responsable d’eurest. La cafétéria restera inaccessible la nuit
car impossible de gérer la sécurité et les dégradations (des personnes sont allé jouer au foot sur les toits, poubelles renversées, consommation de produit interdit, etc)
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *